mardi 15 décembre 2009

Recette de gourmands


Voilà une recette qui plaira à tous les gourmand(e)s et qui est facile à faire. Vous aurez grand succès dans vos "goûters".

Muffins au beurre de cacahuète et aux snickers

185g de farine, 6 cuillères à soupe de sucre, 1cuillere à soupe et demi de levure chimique, 1 pincée de sel, 6 cuillères à soupe de beurre de cacahuète croquant, 55g de beurre fondu, 18cl de lait, 1 gros œuf battu, 3 snickers et demi

Préchauffer le four 200°

Hacher les snickers au couteau

Mélanger la farine, le sucre, la levure et le sel puis ajouter le beurre de cacahuète et mélanger bien

Battre le lait, le beurre puis l’œuf et mélanger les 2 préparations

Ajouter les bouts de snickers et mettre dans les moules à muffins

Faire cuire 20 à 25 min, puis laisser reposer 10 min avant de manger (si vous arrivez à attendre)

Et bon appétit bien sûr!

lundi 14 décembre 2009

Armani caffe, l'italie chic


Cela faisait longtemps que je n'étais pas allée à l'Armani caffé, et la déco s'est réchauffée en intégrant des banquettes et des chaises rouges qui cassent un peu le côté strict du gris dominant, c'est une bonne surprise.
La carte aussi a changé, elle s'est raccourcie mais propose toujours des mets de qualité, et change selon les saisons. En ce moment c'est la truffe blanche qui est à l'honneur. On hésite entre une burrata et des petites sèches, entre un Risotto et des pâtes à la poutargue, un coeur fondant au chocolat et une glace minute, mais quoique l'on ait choisi, c'est divin. L'accueil et le service sont impeccables.
L'adresse, en plein coeur de St Germain est très prisée, il vaut mieux réserver et s'attendre à une addition en accord avec la marque.
Mais si vous choisissez d'aller y dîner, ce sera un sans faute.

Emporio Armani caffé
149 bd St Germain - Paris 06
01 45 48 62 15

mercredi 9 décembre 2009

Soin d'exception chez Carita


Rien de tel que de prendre soin de soi quand tout autour ça s'agite et qu'il fait froid !
J'opte pour un soin pureté de papaye de chez Carita, histoire de me laver de la pollution ambiante.
La très bonne surprise c'est que pour le soin, on doit se glisser dans un lit, confortable avec édredon. C'est déjà le bonheur le plus total et pourtant rien n'a vraiment commencé.
Après analyse de ma peau, (pas si "impure" que ça finalement), le soin commence par un léger nettoyage et un massage de la nuque, je m'enfonce encore un peu plus dans le matelas.
Puis l'esthéticienne poursuit avec un long gommage du visage et du décolleté, un nettoyage en profondeur grâce à une machine étonnante puis la pose d'un masque nettoyant qui sent délicieusement bon.
Pendant la pose du masque, j'ai droit à un massage des mains, inutile de vous dire que je suis dans un état de relaxation intense.
On termine par un sérum et une crème adapté à ma peau.
Le tout dure 1h15, et on ne voit pas le temps passer.
Voilà un vrai soin avec des produits de qualité, l'esthéticienne est adorable (j'ai eu plein de compliments et de conseil) et on sort de là reposée, légère et de très bonne humeur.

Carita
Soin Pureté de papaye 1h15: 83€
http://www.carita.fr

lundi 7 décembre 2009

Crumble aux potimarrons


Voici une recette que j'ai testé ce weekend pour un slunch (ouais on est des filles hyper hype tendances ici !) et elle a été très appréciée :

Préparation : 15 mn
Cuisson : 15 + 40 mn

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 800 g de potimarrons
- une boîte de lait concentré (+/- 400 ml)
- 3 oeufs
- 175 g de sucre
- 1 cuillère à café de cannelle
- sel

Pour le crumble:
- 100 g de sucre
- 120 g de farine
- 75 g de beurre

Préparation :


Détailler le potimarron en dés, le faire compoter dans une casserole avec 100 g de sucre pendant environ 15 mn.

En attendant, préparer le crumble : malaxer du bout des doigts tous les ingrédients jusqu'à obtenir une consistance sableuse.

Préchauffer le four à 180°C.
Egoutter le potimarron cuit.

Dans un plat à gratin, verser le potiron, le lait concentré, les oeufs battus en omelette, le reste de sucre (75 g), la cannelle et une pincée de sel. Mélanger bien et étaler la préparation dans le plat.

Recouvrir le potimarron du crumble et enfourner immédiatement la préparation pendant 40 mn.

dimanche 6 décembre 2009

nearly 90²


Merce Cunningham est souvent venu au théâtre de la ville et c'est tout naturellement que le théâtre de la ville lui rend hommage aujourd'hui!
Le grand chorégraphe s'est éteint le 26 juillet dernier, mais a laissé, entre autre, une oeuvre, "nearly 90", qu'il a pu voir jouer à New York le jour de ses 90 ans.
Légèrement modifié, "nearly 90²" donc, est présenté jusqu'au 12 décembre.
J'ai assisté à la répétition générale, et comme souvent, ça ne rend absolument pas la magie d'une première ou d'une "vraie" représentation.
L'exploit est bien là, 1h30 de danse sans interruption, les danseurs allant et venant sur scène dans une grande fluidité. Les gestes sont lents, précis, et d'une grande difficulté technique, c'est assez bluffant!
Mais l'émotion n'est pas là. Les danseurs sont beaucoup trop stressés par les dates à venir, le souci de la technique, du détail, de la performance.
Il manque cet apport inimitable du public, qui galvanise, soulève, transcende.
Pourtant le public est bien là, mais des photographes qui font crépiter leur flash, l'ensemble de la compagnie, qui jauge, on sent bien que l'émotion aura du mal à traverser ces barrières.
Quoiqu'il en soit, Merce Cunningham était un grand, et je suis persuadée que tout le côté technique que j'ai vu ce soir là, s'effacera au profit de l'émotion pure.
C'est ça la magie du spectacle!

Nearly 90²
au théâtre de la ville en partenariat avec le festival d'automne
du 2 au 12 décembre
2 place du chatelet - Paris 04
01 42 74 22 77
www.theatredelaville-paris.com

vendredi 4 décembre 2009

Après le barbecue, la pizzeria ...


Nouvelle envie du week-end : la pizzeria du Mama Shelter.
Depuis peu, il est en effet possible de manger des pizzas dans ce lieu d'une "branchitude absolue" entre Bobos et Bobos ! Et ceci à prix assez raisonnable : environ 10 € (remarquez il faut déjà arriver jusque là ...)

Mama Shelter
109 rue de Bagnolet
75020 Paris
01 43 48 48 48

mercredi 2 décembre 2009

Un petit tour et puis on y revient !


Une adresse qui ne devrait pas être dévoilée pour rester secrète ... Sur le boulevard du Montparnasse à l'angle de la rue du Cherche Midi, se trouve un restaurant vietnamien, il est là, tout seul sur le boulevard et vous tend les bras !
Le restaurant existe depuis des années et se transmet de génération en génération, la déco a entièrement été refaite et sort de l'ordinaire déco kitsch des restaurants vietnamiens qu'on peut trouver sur Paris, c'est plutôt cosy, tout a été fait sur mesure et a été pensé par la patronne des lieux pour que l'on s'y sente bien.
La carte n'est pas très longue mais c'est mieux au moins on sait que tout est frais ! Les produits arrivent directement par avion du Vietnam, 2 à 3 fois par semaine, et en cuisine, ça s'affaire : chaque personne a un rôle bien défini
- une personne s'occupe des soupes
- une personne des grillades
- une personne des nems ..
Tout est bon, vous pouvez y aller les yeux fermés et vous arriverez même à y retourner tout seul, les yeux fermés !
Mai Do
23, boulevard Montparnasse
75006 Paris
01 45 48 54 60

mardi 1 décembre 2009

Pour un dîner en amoureux ...


... choisissez le Bistrot de l'Alycastre, tout près du Marche St Germain dans le 6eme.
Nous sommes tombés par hasard sur ce petit resto, qui avec ces lampions colorés nous faisaient de l'œil à travers les vitres.
La déco est très sympa et chaleureuse.

Après une délicieuse soupe de marrons, nous avons partagé une côte de bœuf cuite au barbecue, absolument parfaite : tendre dedans et bien cuite à l'extérieure !
Nous ne pouvions pas finir si vite ! Un dessert, pour ma part, Mont Blanc revisité avec des copeaux de chocolats a fini de me séduire...

Les patrons sont charmants, nous avons même eu droit à la visite d'une pièce secrète où un dîner pour 10 personnes peut être organisé, à l'écart des autres clients.

N'hésitez pas à réserver, le restaurant était plein et nous avons vu de nombreuses personnes se faire refouler.

Le bistrot de l'Alycastre
2 rue Clément (métro Odéon / Mabillon)
75006 Paris
01.43.25.77.66

lundi 30 novembre 2009

Un recette de soupe pour affronter le froid !


Voici une délicieuse recette de soupe de maïs à tester sans plus attendre !
- Faire chauffer 1 cuillère à soupe huile olive dans 1 grande casserole
- Ajouter 1 oignon émincé et le faire revenir 1 min
- Ajouter 700g de mais doux égouttés et 50cl de bouillon de poule
- Porter le tout à ébullition et cuire 5min
- Mixer puis ajouter 15cl lait et 10cl crème liquide
- Saler, poivrer

Il faut ensuite filtrer la soupe dans une passoire fine pour enlever les peaux des grains.
Vous pouvez faire des croutons maisons, ce qui ne la rendra que meilleure !
Bon appétit !

jeudi 26 novembre 2009

La clique, quelle claque !!


Sur les conseils d'un ami, ("tu vas voir, tu vas rencontrer le futur homme de ta vie, David"), je me précipite à Bobino pour voir la clique, spectacle de cirque "sexy, funny and dangerous..." comme l'annonce la brochure.
Déjà, la salle est superbe, ambiance music hall, je vous conseille d'arriver tôt car le placement est libre, et si vous vous installez au premier rang... ce sera à vos risques et périls.
Le spectacle commence et les numéros s'enchainent dans une totale harmonie, mais dans des registres totalement différents, passant des marionnettes chantantes aux anglais acrobates, de la chanteuse à roller à la sexy gainée de latex avaleuse de ciseaux, du contorsionniste suédois (incroyable!) au trapèze/cerceaux...
et David est là, dans sa baignoire, prêt à faire fantasmer toute la salle, je succombe.
On peut dire que ces gars là ont du muscle, mais les filles sont plutôt très jolies aussi.
Bref, on ressort de ce spectacle réjouie, étonné, plein d'énergie et emballé!
Une chose est sûre, vous allez vous-même le conseiller à vos amis.

La clique à bobino
14/20 rue de la gaité
75014 Paris
www.laclique-france.fr
location: www.fnac.com, www.bobino.fr

lundi 23 novembre 2009

Soyez une fée !


Vous connaissiez peut être déjà la boutique Les Fées d'herbe, dans le 11ème, avec ses papillons, ses orchidées, ses hélexines... Et bien les fées d'herbe, d'un coup de baguette magique, se sont installées au 19 rue Charlot, dans le haut marais, en devenant Les Fées.
Tout en conservant le côté "nature" cher à Sylvie Aubry et à sa fille Valérie Anne, qui s'occupe de la boutique, les Fées ont développé le côté décoration avec des assiettes peintes à la main (Sophie Masson, Emma Challier), des animaux naturalisés, très cabinet de curiosité, mais aussi des meubles, des senteurs Christian Tortu, des tissus bayadères Les toiles du soleil et mille et un objets choisis avec goût...
La boutique a un vrai caractère, et une sélection d'objets originale, idéal pour trouver des cadeaux qui sortent de l'ordinaire!
Cerise sur le gâteau, la boutique organise une signature du nouveau livre de Gilles Bachelet "Des nouvelles de mon chat", album extrêmement drôle, suite de "Mon chat le plus bête du monde" qui a reçu le prix Baobab en 2004.
Raison de plus pour découvrir Les fées dès ce week-end et prendre de l'avance sur vos cadeaux de noël...

Les Fées
19, Rue Charlot - Paris 03
Du mardi au samedi de 11h à 20h
Le dimanche de 11h à 14h
Tél : 01 43 70 14 76

mardi 17 novembre 2009

Sextett


Comme son nom l'indique, Sextett parle de... musique, un peu et de désir, beaucoup.
Sextett est la suite de "jusqu'à ce que la mort nous sépare" du même auteur, Rémi de Vos, présenté la saison dernière au rond point. Je ne le l'avais pas vu, mais ça n'a aucune importance pour le sens. Simon revient dans la maison de sa mère après le décès de celle ci. Il se retrouve face à face avec ses souvenirs, sa première fois, son désir pour les femmes, de la poupée gonflable à la bcbg, de l'allemande froide à la douce portugaise. Un désir entier qui l'attire et qui l'effraie.
Et le deuil dans tout ça, Simon voudrait qu'on le laisse tranquille, faire son inventaire, mais son subconscient en décide autrement.
Micha Lescot est extraordinaire, tout en longueur dans son costume cintré noir, il occupe cette longue scène avec une aisance et une souplesse jouissive.
Les autres comédiennes, plus dans le registre du chant, sont étonnantes, avec des rôles très variés et loufoques.
Notons la présence de Maria de Medeiros, qui m'a surprise par son tour de chant!
On rit beaucoup malgré une fin un peu obscure et une partie "canine" un peu dérangeante.
Mais pour l'instant, pour moi, c'est le meilleur spectacle de cette rentrée!

mercredi 4 novembre 2009

moi je vois des éléphants... bleus!


Si vous avez quelque chose à fêter, envie de faire plaisir à quelqu'un, de le surprendre, allez au Blue elephant!
Rien que l'endroit est magique! On se croirait dans une jungle avec toutes ces plantes plus luxuriantes les unes que les autres, et même si c'est grand, on se sent un peu seul au monde grâce à des tas de petites niches, de coin et de recoins.. On est à Bastille, mais on se sent ailleurs!
ensuite arrive la carte, et le "ailleurs" se précise, on est en thaïlande!
La carte est très variée, alléchante, et quand les plats arrivent, la présentation est aussi belle que le plat sent bon!
Allez voir le lien ci dessous pour avoir une idée des plats proposés, et je parie que vous allez vous y précipiter!
Le blue elephant propose aussi un brunch le dimanche, pour sortir de la routine oeuf/bacon!


Blue Elephant
http://www.blueelephant.com/paris/index.html
43/45 rue de la roquette Paris 11
01 47 00 42 00

mardi 3 novembre 2009

500 jours ensemble


Non, ce n'est pas un énième film romantique américain!
Enfin, si, mais pas de ceux dont on connait la fin avant même que le film commence.
Tom a un coup de foudre pour Summer, la secrétaire de son boss, dès le premier jour. C'est un romantique, elle, non. Elle ne veut pas s'engager. Mais Tom a une vision de l'amour absolue et ne cesse d'y croire...
On passe de jour 1 à jour 247 puis jour 58 à jour 395, allant et revenant au gré de leurs rendez vous, disputes, rabibochages.
C'est un film sensible, drôle, Summer illumine le film avec sa joie et sa légèreté, quant à Tom, il fera craquer n'importe quelle jeune fille.
Et surtout, ce qui m'a plu, c'est qu'il n'est pas "parfait", il est pour moi de la veine des "juno" ou "little miss sunshine", c'est à dire un film à la base sans prétention qui touche bien plus qu'on ne pouvait penser.
Je vous le recommande!

mardi 20 octobre 2009

L'envie du moment ...


Envie de manger léger,envie d'un tartare de boeuf thaï, envie d'un carpaccio de magret de canard à l'huile de noisette et d'un tiramisu aux chataîgnes pour finir ...
Je salive rien qu'en regardant le menu ...



http://www.restaurantcru.fr/
Village Saint Paul
7 rue Charlemagne
75004 Paris
01 40 27 81 84

vendredi 16 octobre 2009

The informant


Je sais, j'ai la mauvaise habitude d'aller voir des choses en sachant le moins possible sur ce que je vais voir.
Là, on m'a vendu le film en me disant que c'était une sorte d'Erin brockovitch, mais au final, je trouve que ça ressemble plus à Catch me if you can!
Un cadre d'un grande société agroalimentaire décide de révéler au FBI des pratiques illégales courantes dans son secteur, et devient ainsi un indic. Mais au passage, il prend une petite commission...
Matt Damon est incroyable, en agent 0014 (il est deux fois plus intelligent que 007!), qui met les pieds dans le plat. J'aime sa "naïveté manipulatrice" qui lui permet d'osciller entre "méchant" et "gentil".
Plus incroyable encore, le fait que le film soit tiré d'une histoire vraie!
Un bon divertissement!

The informant de Steven Soderbergh
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=51101.html

mardi 13 octobre 2009

La chapelle en brie, faudrait pas en faire tout un fromage


Samedi soir, je suis allée à la chapelle en brie.
Pas la ville, non, non, le spectacle au rond point avec Jean Pierre Darroussin.
Et je me dis qu'enfin, je vais pouvoir voir un spectacle un peu réaliste, ça me changera.
c'est une sorte de huis clos, dans la vieille ferme familiale sous un déluge de 40 jours. 4 frères parlent d'eux, de succession, de secrets de famille en buvant de grands crus pour oublier.
Tous sont tellement différents que la conversation est bien difficile, alors quand, en plus débarque une croate, petite amie de l'un des frères on se demande bien où l'on va.
Jean Pierre Darroussin tire bien son épingle du jeu, avec un personnage précis, juste, touchant, quant aux autres c'est moins évident.
je m'attendais à mieux, dommage.

La chapelle en brie d'Alain Gautré
au théâtre du rond point
http://2009-2010.theatredurondpoint.fr/saison/fiche_spectacle.cfm/75392-la-chapelle-en-brie.html
jusqu'au 31 octobre 2009

lundi 12 octobre 2009

Mon ami Cojean


Dés que je peux ma cantine c'est Cojean ! J'apprécie beaucoup leur concept, tout est beau, tout est bon ! Leurs sandwiches toastées sont trop bon, le risotto aux petits légumes un délice, les jus de fruits frais sont top !!
Cojean a un prix ! Si on prend entrée (soupe par exemple, pomme de terre douce et menthe miamm), plat et un petit dessert, on s'en sort pour presque autant que si nous mangions dans un restaurant ! C'est super bon mais ils ont tendance à un peu trop gonfler les prix !!
Vous me direz : "Mangez bien c'est pas donné !" Oui, mais quand même ! De toute façon, je continuerai à y aller ...
Adresses Cojean :
au sous sol du Bon Marché 7éme
6 rue de Séze 9éme
66 rue de Provence 9éme
pour d'autres adresses : www.cojean.fr

vendredi 9 octobre 2009

Tu aimes les oeufs ? Tu aimeras Coco & Co !


Un samedi midi, je suis allée manger chez Coco&Co, restaurant dans le 6ème dans une petite rue à l'écart de l'agitation de la rue de Rennes.
Il s'agit d'un restaurant spécialisé dans les oeufs : oeufs au plat, oeufs cocotte, omelette. Il vaut mieux aimer les oeufs, j'adore et j'ai trouvé le resto super sympa ! Il y a un côté un peu regressif et la déco est chouette !
Point négatif (il en faut un quand même): une attente super longue (plus d'une heure pour être servi) à force on avait même plus faim !
Pour les amatrices de brunch, le leur a l'air des plus sympas !
Coco&Co
11, rue Bertrand Palissy
75006 Paris

Les enfants de Saturne


Comment est ce que je me débrouille pour aller voir 2 spectacles de 2h30 à une semaine d'intervalle!
Bref, le spectacle en question est "Les enfants de Saturne" d'Olivier Py aux ateliers Berthier.
Je ne sais pas comment vous choisissez vos spectacles, vos films, mais moi, je ne lis jamais l'histoire avant d'y aller. Je choisis sur un nom d'acteur, un auteur, un metteur en scène, un réalisateur...
Et là, j'y vais pour Michel Fau, un acteur étrange, très doué et qui a un sens du jeu hors du commun.
Quant à Olivier Py, directeur du théâtre de l'Odéon (et donc aussi des ateliers Berthier), j'avais un souvenir un peu vague des "illusions comiques" que j'avais vu il y a 2 ans, je crois, mais je me rappelais quand même que ça partait dans tous les sens et que j'avais aimé.
Le spectacle démarre avant que tout le monde soit installé, lumières allumées, puis progressivement on rentre dans la pièce.
Le début est assez intéressant, voire amusant, on se croirait un peu à eurodisney avec ces plates-formes tournantes. Le principe me plaît, les décors sont bien, jusque ici tout va bien.
Mais très vite, on part dans le "trop", trop de cris, trop d'hystérie, trop le tournis, trop de mots, on se perd, et surtout au bout d'un moment, on n'a plus envie de s'y retrouver.
Au final, on se dit que tout ça est bien prétentieux.
Voici donc une sortie que vous pouvez éviter, et oui, 2sacsdefilles n'est pas seulement là pour vous recommander des endroits, on peut aussi vous faire gagner du temps!

Les enfants de Saturne d'Olivier Py
Atelier Berthier (20h)
jusqu'au 24 octobre 2009
www.theatre-odeon.eu

jeudi 8 octobre 2009

Et si on jouait ?


Comment créer différents looks sans sortir de chez soi ? Avec le site http://www.polyvore.com on choisit les chaussures, les boucles d'oreilles, les robes, les tshirts etc on mélange, on essaie, on réfléchit, on teste les différents looks qui s'offrent à nous !
Ensuite, on nous propose d'acquérir sur les différents sites ces jolies choses mais ca c'est une autre histoire !
Pour ma part, je me suis amusée à créer un style rock'n'roll !

dimanche 4 octobre 2009

Ordet


Encore une petite soirée théâtre, mais cette fois ci, un conseil, TOUJOURS regarder la durée avant de s'installer.
Nous somme donc là pour Ordet (la parole) au théâtre du rond point.
J'adore ce lieu, la programmation est variée et changent très souvent, c'est vraiment un théâtre où je suis en confiance. Tellement en confiance que je ne lis jamais le synopsis de la pièce avant, je fais confiance à un acteur, un metteur en scène, un auteur...
Et pour Ordet, c'est pour Xavier Gallais, qui m'avait bluffé, entre autres, dans Baby doll l'année dernière au théâtre de l'Atelier.
Bref, ça parle de religion, de quête de sens, de comment mettre des mots (la parole) sur des choses qu'on ne perçoit pas, de la mort.
La pièce est intéressante, je ne dis pas le contraire, mais c'est long. Chaque mot est dit, articulé, mâché, éructé, surtout prononcé par Catherine Vuillez qui parle avec tous les muscles de son corps et surtout de son cou (c'est assez fatigant). Et ces choeurs, en fond sonore, sont vraiment pénible (et récurrents).
Le décor est sobre, mais fonctionne bien.
Très bonne surprise par contre avec la présence de Pascal Greggory, parfait dans son rôle de patriarche. Xavier Gallais, quant à lui, nous offre une belle prestation d'illuminé.
Du coup, j'en ressorts vraiment partagée: de très bons acteurs d'un côté, mais une façon trop particulière de voir le texte de l'autre...
Le mieux que je puisse dire c'est: A vous de juger!

vendredi 2 octobre 2009

Julie et Julia


Tout d'abord, ne pas aller voir ce film en ayant faim, c'est un supplice!
Ensuite, c'est un film distrayant, tranquille, mignon, qui ne va pas révolutionner le cinéma mais qui se laisse vraiment regarder et qui regroupe à lui tout seul deux histoires vraies.
Mais surtout c'est l'idée maîtresse du film qui est intéressante : partant du constat que mettre les mains dans la pâte l'aide à être heureuse après une dure journée de boulot, une jeune fille décide de se lancer le défi de réaliser en 1 an l'intégralité des recettes du livre de Julia Child, véritable phénomènes de librairie aux États Unis, et de raconter toutes ces expériences au jour le jour dans un blog.
Je viens de compter, j'ai 43 livres de recettes chez moi...
Et c'est vrai que souvent le dimanche je me dis: allez, fais toi une sélection de quelques plats et la liste des courses pour tester de nouvelles recettes. Mais le quotidien prend très vite le dessus et je m'y tiens rarement.
Est ce que ça vous le fait à vous aussi?
J'ai quelques "bibles", les livres de Andrée Zana Murat, de Trish Deseine, de Jamie Oliver, tous dans des styles très différents mais qui ouvrent bien l'appétit.
Bon, pour la semaine prochaine, je prends LE livre de cuisine de Zana Murat, et j'hésite entre le curry d'agneau (p426) ou l'osso bucco (p474).
Qui vient manger?

mardi 29 septembre 2009

L'été est fini : on peut se faire plaisir sans scrupule !

J'ai trouvé dans un Elle un super recette de mousse au chocolat ! Elle en a épaté plus d'un !
Au cas où vous l'auriez loupée, la voici !
Ingrédients pour 6 personnes :
- 300 gr de chocolat noir
- 45 gr de beurre
- 6 oeufs
- 90 gr de sucre semoule
Cassez le chocolat et mettez le à fondre au bain marie sur feu doux. Lorsqu'il est fondu, ajoutez-y le beurre, mélangez et retirez du feu.
Séparez les blancs des jaunes d'oeufs. Mélangez au fouet les jaunes et incorporez les, petit à petit, au chocolat, sans cesser de fouetter.
Montez les blancs en neige avec une pincée de sel et ajoutez le sucre semoule en pluie fine. Deposez les sur le chocolat. Mélangez délicatement pour obtenir une préparation homogéne.
Réservez au moins 3h au réfrigérateur avant de servir.

lundi 28 septembre 2009

les bougies Dyptiques ..


ou autrement dit la Rolls Royce des Bougies Parfumées ! J'ai reçu en cadeau le coffret Dyptique avec 3 mini bougies, je les ai posées sur ma table basse et je n'en reviens pas : je n'ai même pas besoin de les faire bruler, elles sentent "toutes seules" !
Et ça c'est vraiment top ! Donc certes, elles sont long d'être données mais ne vaut il mieux pas avoir une bougie Dyptique qui sent vraiment bon et qui parfume toute une pièce en la laissant bruler 15 min, plutôt qu'une bougie type Ikéa qui doit être bruler pdt 2h pour ressentir quelque chose ?

Metronomy, ça réveille!

Pour sortir de la routine du métro/boulot/dodo, j'ai tenté une variante boulot/metro-nomy en concert à la cigale.
J'arrive à 19h30, mais tout de suite la longue file d'attente me fait peur!
Qu'est ce qu'il m'a pris de prendre ces billets mi juillet?!!
Là, je suis fatiguée, par la rentrée, la reprise des dîners "en ville"...
Mais bon, mon ami arrive, on discute de tout et de rien, ça va mieux.
Une fois à l'intérieur, on file à l'étage pour se trouver une place assise, tout en se disant, premièrement, qu'on se fait vieux et deuxième que c'est très étrange de s'assoir pour écouter ce genre de musique!
La première partie commence, koko von napoo, mouais, c'est pas ça qui va me mettre dans l'ambiance, j'ai un coup de barre sur mon fauteuil en écoutant la voix désagréable de la chanteuse.
Puis, après une demi heure de réglages (mon dieu, j'ai sommeil...), arrive Metronomy et là, magie!
Mes mains prennent le rythme contre ma jambe, qui elle même bat une autre mesure! Je bouge la tête, les épaules, je sens les basses au fond du ventre, Metronomy a parlé, je ne suis plus du tout, mais alors plus du tout fatiguée!!!
Le concert passe alors très vite, c'est l'hystérie dans la fosse, les gens dansent, chantent, répètent en cœur et ma jambe continue, même toute seule, de scander le rythme!
Le problème avec ces musiques électroniques c'est que parfois on les confond entre elles, à moins que presque tous les titres de l'album soient déjà des tubes?
Je vous laisse juger:
http://www.youtube.com/watch?v=MsduHmjQlgI

http://www.myspace.com/metronomy

vendredi 25 septembre 2009

Un prophète ...


Je ne peux que vous conseillez d'aller voir le magnifique film de Jacques Audiard, le Prophète. Ce film a eu le Grand Prix à Cannes et l'acteur, jusque là inconnu du grand public Tahar Rahim frappe l'écran !
Le film est certes un peu long, 2h35 et les âmes sensibles peuvent s'en abstenir car certaines scènes sont assez violentes, on ne ressort pas indemne de la séance !
Sans être matérialiste, on est bien content de retrouver ensuite son petit comfort :-)

Sypnosis :
Condamné à six ans de prison, Malik El Djebena ne sait ni lire, ni écrire. A son arrivée en Centrale, seul au monde, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus. Il a 19 ans.
D'emblée, il tombe sous la coupe d'un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi dans la prison. Le jeune homme apprend vite. Au fil des " missions ", il s'endurcit et gagne la confiance des Corses.
Mais, très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau...

mardi 22 septembre 2009

Faut il toujours suivre la mode ?


Je me pose la question souvent quand je vois des filles qui s'habillent comme dans les magazines comme ça parce que c'est la MODE ! Pour moi, la mode qui est dans les magazines n'est pas toujours portable et je prends au gré des envies, par ci par là, ce qui me plaît.
Quand je vois des leggings en faux cuir, style latex, les plateformes shoes, les robes ras la m...., je me dis que ça ne va pas à Madame Tout le monde et si on ne fait pas 1m70 pour 48kg, il vaut mieux rebrousser chemins ... Je me trompe peut être et suis trop craintive pour éviter le fameux fashion faux pas !
Trop de mode tue-t-elle la mode ?

Rendons à César ce qui appartient à César !


Après un mail de Philippe Conticini lui même, m'expliquant très gentiment que la pâtisserie à été victime d'un succès qu'il n'avait pas du tout anticipé, même en quadruplant sa production, je décide d'y retourner dès cette après midi (comment ça, je ne suis qu'un ventre?!).
J'avoue que j'ai été très touchée par sa démarche, et qu'en plus, oui, ses gâteaux avaient l'air délicieux!
Me revoilà donc, deux jours après dans la pâtisserie des rêves (qui vont enfin peut être se réaliser!)
L'accueil est charmant, il y a moins de monde, je suis venue un peu plus tôt que les autres fois, et malgré les multiples tentations, je reste sur mon premier choix: Paris Brest et tarte au citron meringuée!
Je parle un peu avec la responsable du magasin, Charlotte qui me donne des conseils pour déguster les gâteaux choisis, et m'apprend que le dimanche matin (ouvert jusqu'à 14h), des pâtissiers sont là pour dresser des mille feuilles à la demande!
J'ai vraiment bien fait de revenir!
Par contre, il faut, selon elle, que j'attende un peu pour que la crème du Paris Brest soit à température ambiante.
Grrrrr, je patiente donc...et je croque!
Là autant vous dire que c'est une chance que Dieu n'ait pas gouté à ça, on l'aurait eu direct dans la case des péchés capitaux!!
Un vrai goût de praliné à se damner, la crème est fondante et croustillante à la fois et cela grâce à un cœur coulant à la saveur encore plus intense!
Le gâteau est magnifique et ne s'est pas mélangé à la tarte grâce à un ingénieux système de piques roses qui calent le tout.
Cela valait vraiment le coup!
C'est finalement un drame que Philippe Conticini se soit installé à côté de ma boutique, je vais devoir me remettre au sport ;)
Je garde la tarte au citron pour ce soir, enfin, si j'y arrive...

lundi 21 septembre 2009

Une journée à la campagne


Avouons le, le monde d'aujourd'hui n'aide pas nos petits à bien comprendre la nature.
Entre les poissons carrés de la cantines et les plats tout prêt, on ne peut pas leur en vouloir!
Alors, je vous propose de passer un bon moment avec eux dans une ferme cueillette!
Le principe est simple: ce sont de grands champs cultivés avec soin pour vous: des allées de tomates, de courgettes, d'épinard, de framboises, de pommiers....
Chacun cueille ce dont il a envie et/ou besoin et paie au poids en sortant.
Comme il n'y a pas de transport et que c'est vous qui faites tout le boulot, les prix sont vraiment intéressant!
Le bonus, c'est qu'on peut apprendre à nos enfants comment on récolte les carottes ("non non, pas dans un arbre"), comment choisir les fruits bien mûrs, et le bon goût des prunes à peine cueillies!
Les enfants sont fiers, nous aussi et on repart les paniers bien garnies en ayant respirer le bon air de la campagne!
En plus, il y a souvent des animations autour d'un produits en particuliers et un marché attenant qui propose un large choix de volailles, fromages, charcuterie...
Bon, si vous n'avez pas d'enfants, vous pouvez toujours aller faire vos réserves pour l'hiver, pour congeler, préparer des bocaux de ratatouilles et quelques pots de confitures, je vous promets que ça ensoleillera votre hiver!

Voici un site qui recense quelques fermes cueillettes autour de Paris et en France.
http://www.chapeaudepaille.fr/

vendredi 18 septembre 2009

Vraoum !


Petit retour en enfance en allant voir l'expo "vraoum" à la maison rouge.
Je n'ai pas été élevée à la BD mais mon ami, oui, et j'ai voulu lui faire plaisir.
Il n'a pas été déçu !
C'est une plongée dans l'histoire du 9ème art, en regroupant une impressionnante collection de planches originales.
Il faut savoir que les planches sont rarement gardées (au profit des œuvres achevées) et que cette exposition a été possible grâce aux prêts de particuliers. Même si récemment une planche d'Hergé est entrée dans la collection du musée d'art moderne, cela reste une exception.
Bref, nous passons de bulles en bulles, de little némo à spiderman, en passant par Mickey, Tintin, Spirou, Lucky luke (décidément très à la mode ces temps ci).... Métal hurlant, Blueberry, Félix le chat, Astro boy...
Pas du tout initiée au genre, j'ai même appris que Manga signifiait "esquisses rapides" en japonnais, et quand on voit le voit le nombre de mangas sur le marché, on comprend que ce soit fait si rapidement!
Il est intéressant de se perdre dans l'expo, de voir les différents univers de dessins, de lire rapidement un "strip", sorte de mini BD rigolote imprimée dans la presse, ou de se focaliser sur 2 planches identiques à deux stades d'avancements différents.
A la fin, plusieurs BD sont à disposition et surtout, belle idée, un grand mur où chacun peut dessiner au gré de ses envies sa petite bulle personnelle...
On ressort l'esprit léger, joyeux, on a envie de se replonger dans nos souvenirs d'enfance et on file manger des spaghetti au spaghettu bar, mais ça c'est une autre histoire...

Vraoum
Maison rouge
10 bd de la Bastille Paris - 012
01 40 01 08 81
www.lamaisonrouge.org

jeudi 17 septembre 2009

Sentiments provisoires


Ce qui est bien avec Bernard Murat qui met en scène cette pièce, c'est que ce n'est pas du tout un sentiment provisoire que l'on ressent envers lui, mais bel et bien un sentiment d'admiration permanent!!
Il a l'art de mettre en valeur ses comédiens, qu'il connait le plus souvent depuis longtemps, et cette complicité se perçoit pièce après pièce.
Son choix de pièces est toujours parfait et tout ça dans le bel écrin du Théâtre Edouard VII.
J'attends ses mises en scène avec beaucoup d'impatience chaque année.
Sentiments provisoires donc: On rentre très vite dans l'histoire de ce trio amoureux: une femme quitte son mari depuis 10 ans pour le meilleur ami de celui ci.
Tout un programme!
Les décors sont superbes, Sylvie Testud, légère, papillonne entre deux pères de substitution, Pierre Arditi joue à merveille le mari délaissé et François Berléand nous rend hilare quand il nous raconte son idée des week-end à la campagne!
On rit, beaucoup, et on partage le bonheur visible des comédiens qui jouent ensemble.
La soirée est déjà très très bonne!
Mais si en plus vous avez eu la bonne idée de venir plus tôt pour dîner au Café guitry (la pièce est à 21h), la soirée sera parfaite!
Zana Andrée Murat, à qui l'on doit de nombreux livres de recettes, a mis sa touche personnelle dans ce restaurant, à l'intérieur du théâtre, ou en terrasse les jours de beau temps. (Le restaurant donne sur une cour, c'est donc très calme!)
Le menu change très souvent, et on retrouve bien les racines méditerranéennes de Zana avec tajines et assiette de bellota bellota ou l'esprit bistrot qu'on aime tous (tartares, veloutés, parmentier...)
Bref, une soirée réussie où vous aurez nourri votre corps et votre esprit!


Théâtre Edouard VII
10 place Edouard VII Paris - 09
01 47 42 59 92
Café Guitry
01 40 07 00 77
www.theatreedouard7.com

mercredi 16 septembre 2009

La pâtisserie des rêves


Premier coup de gueule de la saison, oui, il faut bien commencer !
Depuis mi juillet, je guette l'avancée des travaux du 93 rue du bac où doit s'ouvrir la pâtisserie des rêves, de Philippe Conticini.
Ouverture prévue le 1er septembre.
Dès le 2, je me précipite ventre à terre, il faut dire que la pâtisserie de quelqu'un qui déclare que la meilleure façon de manger le nutella c'est à la cuillère, ne pouvait que m'intéresser!
Les gâteaux sont présentés comme des bijoux, sous des cloches de verre réfrigérées, et franchement tout donne envie!
Mais là, déception, il ne reste plus rien de ce que nous voulions,il n'est pourtant que 15h, et nous repartons avec un financier aux noisettes, qui n'a vraiment rien d'exceptionnel.
Mais gourmande dans l'âme, je décide de persister et j'y suis retournée, avec déjà ma commande en tête, ce sera Paris Brest (un must chez Conticini) et une tarte au citron meringuée.
J'ai attendu 15 min, à regarder deux jeunes vendeuses vraiment pas douées, ni pour la vente, ni pour l'organisation, ne sachant pas où faire la queue car leur idée de l'ordre de passage ou d'arrivée est très très floue.
J'ai entendu des "désolée, il n'y en a plus" (pour info, 14h50) et des "on devrait en avoir cette semaine, peut être"
Bref, je décide de partir, car tout ça m'a coupé l'appétit!
Cette pâtisserie des rêves restera un rêve, une illusion, et je n'ai pas envie d'y retourner de sitôt.
Une tentation de moins, c'est toujours ça de pris!

La pâtisserie des rêves
93 rue du Bac, 7e
Métro Rue du Bac ou Sèvres Babylone
tel : 01 42 84 00 82 (n'hésitez pas à appeler pour réserver vos pâtisseries)

mardi 15 septembre 2009

Le bon plan mode du jour !


Le bon plan mode se trouve chez Quelle !
Ok je vous l'accorde, Quelle a une image de mamie qui lui colle à la "culotte" mais on peut parfois y faire des trouvailles plus qu'intéressantes !
En voici, un exemple avec ce gilet sans manches en laine brodée de sequins et strass.
Il est vendu à 39.99 € ce qui reste raisonnable pour un gilet en laine mais là, où se trouve le bon plan c'est de trouver un code de réduction de 60% qui vous offre en plus la livraison et vous permet d'acheter ce gilet à 14,99 €.
Qui dit mieux ?
www.quelle.fr

samedi 12 septembre 2009

Savons Homemade


Quoi de plus ludique et de plus "sain" que de faire ses propres savons ? Avec tout ce qu'on nous raconte sur ce que contiennent les produits de beauté qui peuvent être dangereux et la déferlante bio, j'ai eu envie de me lancer dans la confection de savons maisons !
C'est en fait super simple, ça prend quelques minutes et ça en jette quand on dit qu'on fait ses savons !
Comment ça marche ?
Il faut de la glycérine, un gros bloc de glycérine
Des huiles essentielles pour donner l'odeur au savon (lavande, basilic, citron, fleur d'oranger etc)
En fonction de ce que vous souhaitez faire, vous pouvez ajouter des graines de lavandes, des flocons d'avoine, des zestes de citrons, des fleurs séchées etc

Il suffit de faire fondre en petits morceaux la glycérine quelques minutes au micro ondes. Ensuite, on remue et on mélange les huiles et les "toppings"
Ensuite, il n'y a plus qu'à mettre la préparation dans le moule et attendre 2h minimum que ce soit sec !

J'avais acheté un grand moule et ensuite j'ai découpé les savons "façon lush" mais on peut trouver des petits moules en forme d'étoiles ou de coquillages pour faire des petits savons d'invités !

Pour se fournir, on peut tout trouver sur différents sites internet type http://www.madecoamoi.fr/

vendredi 11 septembre 2009

Une tarte au chocolat minute !


Comment faire un dessert avec 3 ingrédients et en peu de temps ? Et épater la galerie ??

Voici une recette que j'ai testé la semaine dernière et qui était une belle réussite ! Bon, ok, c'est pas ce qui se fait de plus light .... mais faut se faire plaisir de temps en temps ...

Préparation : 2 mn
Cuisson : 15 mn
Repos : 0 mn
Temps total : 17 mn

Pour 6 personnes :
- un rouleau de pâte sablée pur beurre
- 200 gr de chocolat noir
- 20 cl de crème liquide

Placez la pâte dans un moule, recouvrez la de papier sulfurisé recouvert de lègumes secs.
Mettez la au four à 170°c pendant 10 minutes, puis 5 min sans le papier et les poids.
Laissez la refroidir

Cassez le chocolat en morceaux.
Faites chauffer 20 cl de crème liquide jusqu'à frémissement et versez sur le chocolat.
Recouvrez immédiatement d'une assiette pendant 5 min.

Après 5 minutes, mélangez le chocolat fondu et la crème jusqu'à obtenir une pâte homogène.
Versez sur le fond de tarte froid et laissez refroidir à l'air libre le temps que le chocolat se fige.


Y a plus qu'à ...
Et on accentuera les efforts à la gym suédoise la semaine prochaine !

mercredi 9 septembre 2009

Quand est ce qu'on repart ?

A chaque fois que je regarde ce clip, je n'ai qu'une envie, sauter dans un avion avec mon maillot ! video

Lush, love at first sniff!


Tout à commencer à Londres il y a quelques années.
Au gré de ma ballade, je rentre dans un magasin Lush, et là, j'en ai pris plein les narines !
Heureusement, il commence à y avoir des magasins en France !
Lush, c'est toute une gamme de cosmétiques frais, fait main, on dirait des bonbons qui sentent délicieusement bon !
Tous les noms sont amusants :
On craque pour les boules de bains effervescentes l'amûre fou, on se frictionne avec les gelées de douche plum plum pudding, on fond pour les shampoings jonnie juniper, la crème pour le visage peau neuve...
Il y a plein d'idées cadeaux avec des ensembles shiny happy people, sale gosse ou encore viva lush vegas.
Le savon est à la coupe, les shampoings et les déos sont solides, les bains moussants en pain...
Et les produits qui m'enthousiasment à chaque fois, ce sont les masques frais : des masques à mettre au frigo, qu'avec des bonnes choses dedans et qui vous refont une beauté en un clin d'oeil ! (cereal killer, catastrophe cosmétique, la guerre des boutons...)
Leur politique de sauvegarde de la planète est très aboutie. Ici, on limite les emballages au maximum, par exemple, si vous ré-utilisez votre sac shopping, au bout de quelques passages en caisse avec le même, on vous offre un cadeau.
Les produits sont bien sûr non testés sur des animaux mais "sur des anglais" dixit la marque!
Ce soir je serai la plus belle pour aller danser...


Pour plus d'infos et points de ventes: www.lush.fr
vente en ligne également

dimanche 6 septembre 2009

Le monde merveilleux de l'épicerie du Bon marché...


Pour moi, la Grande Epicerie du Bon marché, c'est comme la maison du père noël!
Je rêve d'y être enfermée une nuit, je dormirais sur un des tapis roulants, la tête posée sur un moule en silicone, entourée de brioches, de peanuts butter et de minis légumes, de barbes à papa en pot, de thés en vrac et de chips violets, de raffolait, de graines de quinoa et de crèmes au chocolat....
Je m'y vois déjà!
Je connais les allées par cœur, la pâtisserie en entrant, tout le petit dej à gauche, suivi des conserves, féculents, puis encore confiseries et gâteaux; le frais au fond, les stands charcuterie/traiteur/italien au fond à droite; les fruits et légumes au milieu...
Et pourtant, j'arrive encore à trouver des produits nouveaux, des packagings innovants ou encore des trésors de mon enfance (je vous l'accorde, c'est souvent des bonbons...)
Il y a aussi un petit coin resto avec formule wok à la demande, tellement tendance!
Dernièrement, je cherchais des fontainebleaux, ce dessert à base de faisselle et de crèmes chantilly (oui, je sais, c'est pas très léger tout ça...) et bien, ils étaient là, à m'attendre, au rayon des yaourts, alors que jamais je n'y avais fait attention!
Bref, j'ai envie de tout!

J'adorerais aussi y aller pour faire des cadeaux!
Ce serait bien d'arriver chez des amis avec un gros paquet de pâtes italiennes, une sauce all'arrabiata et des amaretti ou encore un bouquet de mini légumes!!
Et pourquoi pas après tout!!

La grande épicerie du Bon marché
38 rue de sèvres - Paris 07
www.lagrandeepicerie.fr
il y a maintenant une boutique en ligne...

vendredi 4 septembre 2009

C'est les vendanges au château de Jau dans les Pyrénées Orientales.


Si vous avez l'occasion de passer un week-end près de Perpignan, il faut surtout réserver un midi pour savourer le menu dégustation du Château de Jau.
Très connu pour ses étiquettes de Ben, les vins du château ne se limitent pas au Jaja de jau, et présentent une multitude de facettes.
En pleine nature, sans autre bruit que celui des grillons, devant un bassin à la couleur étonnante, les choses sérieuses peuvent commencer!
Au menu: Fougasses aux olives, suiviss de pain tomate et jambon de truie ibérique. Puis les grillades arrivent, côtelettes d'agneau et saucisses, cuites à quelques mètres de là. Pause fromage avec un délicieux roquefort et gâteau à l'orange pour terminer.
Chaque plat sera l'occasion de goûter un ou plusieurs vins, choisis pour être en parfaite harmonie avec les mets proposés.
Comme, je vous fais confiance, vous êtes raisonnables, vous prendrez le temps de flâner dans ce magnifique endroit, vous visiterez la cave où vous pourrez commander les vins qui vous ont particulièrement plu et enfin, vous irez visiter l'exposition d'art contemporain qui se trouve juste à côté.
En ce moment, ce sont des "jeux de dames" avec deux artistes, Marlène Mocquet et Jeanne Susplugas.
Puis tranquillement, vous reprendrez votre voiture, les effets de l'alcool ayant eu le temps de se dissiper lors de votre ballade!

Pour information, vous pouvez aussi réserver le soir, pour un menu différent.
Quoiqu'il en soit, dépêchez vous, le château de Jau n'est ouvert que pendant la saison estivales!

Chateau de Jau
66600 Cases de Penes
04.68.38.91.38
www.chateau-de-jau.com

jeudi 3 septembre 2009

Buller à la bulle Kenzo ...


Lors d'un anniversaire, j'ai eu le plaisir de recevoir un massage à la Bulle Kenzo ... Enfin, j'allais pouvoir y aller !!
J'appelle le lundi avec impatience pour pouvoir programmer mon soin, pas de chance, plus de dispo avant 2 mois ...
Tant pis, plus c'est long, plus c'est bon, j'attendrais patiemment ...

Le jour J arrive enfin ! Après avoir expliqué le "concept", on m'installe dans une cabine à même le sol sur un "tatami" pour débuter mon massage des pieds et de la tête à la guimauve ...
Et là, c'est le paradis ... Les produits utilisées sentent bons, la masseuse est super .. Morphée me tend les bras !
45 min de massage plus tard, je repars avec pleins d'échantillons sous le bras... Pour rentrer, non je ne vais pas aller me coller à tous les gens dans le métro, je veux garder cette odeur le plus longtemps possible, j'enfouche un Vélib et je rentre en me demandant quand est ce que je vais pouvoir y revenir ...

La bulle Kenzo
1 rue du Pont Neuf
01.42.36.56.73
http://www.labullekenzo.com

mercredi 2 septembre 2009

Poursuivre l'été au Mama Shelter ...


Avouons le, la rentrée est déprimante!

Et pourtant j'aimais ça petite! Les nouveaux cahiers, les nouveaux stylos plume, revoir les amis.... mais une fois adulte, non, décidément c'est moins drôle!

Alors j'ai décidé de tester le BBQ du Mama Shelter, histoire de me sentir encore un peu en vacances, et je n'ai pas eu tort!

Bon, il faut être un peu initié, savoir que c'est ouvert pendant l'été, uniquement les jours où il fait beau, et réserver le matin même à 10h. En effet, dès 10h15, il est possible que ce soit complet!
Je vous conseille d'arriver tôt, pour profiter des derniers rayons de soleil, le reste du repas sera vraiment très intime niveau lumière, l'avantage étant qu'on se sent seul au monde sur ce toit!
J'ai tout de suite été attirée par les grands lits de repos, mais mieux vaut garder ça pour une soirée filles plutôt que pour un dîner avec un futur amoureux, ce n'est quand même pas très pratique pour manger quand on essaie de faire attention à l'image qu'on donne.

Après avoir demandé ce que vous voulez boire (en anglais s'il vous plait, ça surprend!), le buffet est ouvert : carottes à la "quoi de neuf doc?", tomates cerise et autres crudités, oeufs durs, sauces diverses..., puis le stand grillade avec poulet, pièce de boeuf cuite à la demande, merguez et chipolatas, ou encore sardines, servis avec pommes de terre argent, épis de maïs ou encore chips maison...
Puis, petit passage au stand desserts avec fruits (notamment des grandes tranches de pastèque qui donnent envie dès le début du repas), gâteau au chocolat délicieux, tartes aux fruits, far aux pruneaux....
Tout du début à la fin est frais, bon, simple.
L'ambiance est tranquille, joyeuse et franchement on se sent bien!
La déco est signée Philippe Starck mais honnêtement, ça se voit beaucoup plus dans la partie intérieure de l'hôtel, et c'est assez surprenant.
En repartant, on passe devant les chambres, une porte s'est entrouverte juste assez longtemps pour me donner envie d'y revenir dormir.
Quoi de mieux que d'inviter son homme à dîner et de finir par: "Chéri, on ne part pas, on a une chambre..."
Finalement, vivement l'hiver pour que le Mama Shelter réchauffe aussi mon hiver ;)

Mama Shelter
119 rue de bagnolet - Paris 20
01.43.48.48.48
www.mamashelter.com

mardi 1 septembre 2009

Bonjour et bienvenue dans nos 2 sacs de filles !



Qu'y a t'il dans un sac de fille ?
Un rouge à lèvres ? On vous donnera des adresses de spas, de boutiques pour vous délasser, prendre soin de vous ou même des conseils pour réaliser vos propres produits !
Un ipod ? Un appareil photo ? Un magazine ? On vous aidera à débroussailler l'actualité culturelle à Paris, ciné, musique, théâtre, danse, expos, selon nos perigrinations.
Une liste de courses oubliée ? Pourquoi pas quelques recettes qui changent le quotidien.
Un téléphone? Pour clamer nos envies, nos coups de coeurs ou nos coups de gueules !
Bref, bienvenue dans ce blog qui nous ressemble, qui vous ressemble, qui nous rassemble